Comment rédiger un article de blog pour le SEO ?

Vous êtes blogueur(se) et aimeriez rendre vos articles plus visibles et plus vus sur la toile ? Je vous présente les meilleures conseils SEO pour référencer au mieux vos articles…

Par Webesign

7 Août, 2019
Blog | SEO
w
0 commentaire(s)
Vous avez décidé de vous lancer dans la rédaction d’un blog sur WordPress et voulez profiter de cette occasion pour utiliser à bon escient les outils et les stratégies de référencement (SEO) et ainsi gagner en popularité au fil du temps et de vos articles.  Si vous êtes sur cette page c’est que vous voulez faire les choses sérieusement et que vous voulez que vos efforts portent leur fruits.  Comment rédiger un article de qualité ? Dans cet article, j’aborderai spécifiquement la question de la rédaction d’un article dans une optique de référencement. Je ne parlerai pas du processus de création d’un article. 

Audit de site

Pour déterminez les faiblesses de votre site et les points à améliorer, l’audit est la première étape d’une campagne SEO.

Comment rédiger un article ? Les meilleurs pratiques SEO

C’est un article assez long, utilisez le plan pour vous y retrouver plus facilement et accéder à la section de votre choix.

Les mots clé et leur utilisation

Dans un premier temps, il est primordial de définir un mot clé, une expression qui définit votre article (pour cet article le mot clé est : »comment rédiger un article ») et sur lequel vous voulez être positionné pour les moteurs de recherche. Si vous voulez entrer dans les détails, je vous invite à lire cet article très complet sur le sujet. En résumé le choix de votre mot-clé, va dépendre de votre stratégie de positionnement. Quand votre site n’a pas une grande notoriété, il est plus judicieux de choisir des mots clé peu concurrentiels. Vos mots clé devront être plus spécifiques, cibler une niche peu convoité au départ.

Par exemple si l’on recherche « Hypnose », Google retourne 49 000 000 de résultats. Autant vous dire qu’avant que votre site apparaisse en première page avec un telle recherche, il va falloir de la patience et des efforts. En revanche si on cible un peu plus, où qu’on change notre angle d’attaque en utilisant un mot clé à longue traîne, on peut arriver à mieux se positionner sur Google tout en ciblant les personnes qui nous intéressent. Par exemple « arrêt du tabac hypnose » ne renvoie seulement que 331 000 résultats. On peut encore préciser cette expression en ajoutant « arrêt du tabac hypnose rapide ». A vous de penser aux recherches que votre cible aurait tendance à faire.

On peut ensuite utiliser Google Trends pour voir quelle expression est plus utilisée par les internautes « arrêt du tabac » ou « arrêter de fumer » ?

google trends SEO

La tendance est claire ! En gagnant de la notoriété, on pourra petit à petit commencer à se positionner sur des mots clé plus populaires et recherchés, en d’autres termes, sur des niches plus concurentielles.

Le champ lexical et la sémantique 

Le chiffre à la mode est 3% c’est la proportion de mots clés qu’il est recommandée d’avoir dans votre texte. Surcharger votre texte de vos mots clé n’améliorera pas votre référencement, au contraire…Les algorithmes de Google savent très bien détecter le vrai du faux. Pour éviter les répétitions, il est important d’utiliser le champ lexical et les synonymes de vos mots clé.  L’intérêt d’avoir un article long est que l’on est amené à utiliser plus de vocabulaire et donc un champ lexical plus riche. Au delà de ça on parle également de LSI Keywords, qui se traduit par indexation sémantique latente. C’est une méthode qui aide les moteurs de recherche à savoir ce que vous cherchez au-delà du concept littéral. Elle utilise des connexions sémantiques (prenant en compte la signification) qui lient vos mots-clés à d’autres termes qui n’ont pas forcément la même racine lexicale. En d’autres termes grâce à cet analyse sémantique Google peut vous orienter vers un site, qui ne contient pas exactement la recherche que vous lui avez soumise, mais qui traite tout à fait du sujet qui vous intéresse.

La longue traîne

Un autre concept facile à comprendre et à connaître est celui des mots clé à longue traîne (Long tail Keywords). Il s’agit des versions allongées des mots clé, souvent recherchées. Elles vont permettre d’apparaître en première page de Google pour des recherches très ciblées. Il s’agit de l’exemple que je donnai précédemment avec l’hypnose.  Si par exemple nous créons une page avec le mot-clé “Wordpress”, on pourra utiliser également des terminologies comme « Formation wordpress gratuite”, « WordPress tutoriels », « installer wordpress rapidement », « Les meilleurs conseils wordpress »…

Astuce: Tapez vos mots clé dans Google et regarder au bas de la page. Vous aurez plusieurs propositions dont vous pourrez vous servir. En tapant « Référencement google » on obtient ces recherches associées…

Une URL optimisée

La plupart du temps, l’utilisateur ne clique qu’après avoir lu le mot inclus dans les URL de la page ou de l’article.

Évitez les URL complexes, illisibles (avec trop de nombres). Allez à la simplicité et à l’efficacité. Insérez y vos mots clé sans surcharger.

En lisant uniquement votre URL, le lecteur doit comprendre le sujet de votre article. Elles doivent être explicites.

Les URL courtes sont également à privilégier.

La structure des URL des articles a toujours été controversés parmi les blogueurs, certains préfèrent la version longue avec les dates, d’autres les versions épurées. Inspirez vous des URL des sites les mieux référencés.

Titre

Le contenu de l’article est important mais le titre (avec la meta description) est déterminant pour votre référencement. Avec la meta description le titre est le premier élément de votre article que les lecteurs verront. Il est donc très important d’y porter toute votre attention. Le titre doit être CLAIR, COURT, ATTRACTIF, UNIQUE et décrire le contenu de votre article. Ne dépassez pas 60 caractères pour vos titres afin de ne pas être considéré comme un spammeur et  que l’affichage de ces derniers ne soient pas tronqués sur Google. Certaines sources suggèrent l’utilisation des chiffres à l’intérieur de vos titres, d’autres ne la recommande pas. Je serai plutôt de l’avis des seconds. Vous pouvez utiliser des expressions comme « 2019 », « Meilleurs », « Guide exclusive », « Top », « Avis »… Les gens sont généralement en recherche de la dernière opportunité, du meilleur avis et des meilleurs conseils du moment. Il est très important de commencer par un mot clé dans votre titre. Si votre entreprise dispose déjà d’une notoriété et que vous souhaitez l’améliorer, vous pouvez commencer par le nom de celle ci à la place. Choses à ne pas faire:
  • Utiliser plusieurs fois le même mot clé à l’intérieur de votre titre.
  • Faire un listing de ces mots clé en guise de titre.
  • Utiliser des caractères spéciaux et les mots en majuscule.
Un conseil: Écrivez vos titres en dernier ou revenez y après la rédaction de votre article.

Meta description

C’est le texte qui apparaîtra en dessous de votre URL dans les résultats de la recherche de Google. Avec la balise titre, c’est la balise qui compte le plus pour votre référencement. Elle fait immédiatement suite à ce dernier. Elle est un résumé du contenu de votre article qui doit contenir les mots clé sur lesquels vous souhaitez positionner votre page.

Faites des phrases complètes avec un verbe, pour éviter de passer pour du spam. Une meta description est seulement de 160 mots donc tenez vous en à ce chiffre si vous ne voulez pas qu’elle soit tronquée sur Google. Utilisez des synonymes ou du langage sémantique pour vos mots clé principaux. Soyez attractif sans être racoleur, trouvez le juste milieu.

Les choses à éviter sont les mêmes que celles à éviter pour le titre.

Les médias et les balises ALT

Une balise ALT est un descriptif de votre image qui permettra à Google de les référencer.Chaque image (non décorative) doit avoir cette étiquette définie par un mot clé.

Utiliser des images, des vidéos et des infographies réduira le taux de rebonds. Le taux de rebonds est calculé selon la propension des utilisateurs à quitter votre site après avoir visité une de vos pages. Les blogs à succès utilisent un grand nombre d’images et de contenus média.

Sur WordPress, la balise ALT peut être ajoutée directement depuis la bibliothèques des médias.

Les liens internes

Les liens internes permettent de créer un maillage à l’intérieur de votre site. En SEO, on parle de stratégies de netlinking. Une page A forte (avec un pagerank élevé) pointera vers une page B (avec un pagerank faible). Ainsi vous ferez profiter de la notoriété de vos pages populaires à des pages de votre site plus difficilement accessibles. Le netlinking permet également aux moteurs de recherches de scanner votre site et d’accéder à son contenu plus rapidement. Le netlinking permet également la diminution du taux de rebonds de votre site. En créant des liens internes vous invitez le lecteur à naviguer sur votre site. Sans liens internes, il le quittera beaucoup plus rapidement.

Les liens externes

C’est un point FONDAMENTAL en stratégies SEO. Vous devez absolument considérer cet aspect dans votre stratégie de netlinking. Il existe 2 types de liens externes:

Les liens externes SORTANTS

Sont des liens qui pointent vers une source externe. Ils permettent aux moteurs de recherche de donner du crédit aux sites vers lesquels vous pointez mais aussi de mieux comprendre le contenu de votre site. Pour que ces liens soient bénéfiques pour vous, veillez à ce que le sujet abordé soit en lien étroit avec la page qui les référence. Ces liens doivent servir avant tout à étayer votre propos ou à apporter de l’information pertinente et complémentaire à vos lecteurs. Ils ne sont pas néfastes à votre référencement SAUF si vous les utilisez de manière quantitative plutôt que qualitative. Ces liens ne sont pas à privilégier dans votre stratégie SEO. Concentrez vous en priorité sur vos liens internes et sur les backlinks (voir ci-dessous). Les liens externes dont vous ignorer la destination,comme ceux postés dans les commentaires de vos articles par exemple, doivent être marqués « No-Follow ».

Les liens externes ENTRANTS

Appelés également backlinks ont un poids considérable en matière de référencement. C’est eux qui doivent faire l’objet de toute votre attention. Un backlink est un lien externe qui pointe vers votre site. Plus les gens parleront de vous en dehors de votre site, plus votre site obtiendra un pagerank élevé. Les backlinks sont pour Google un gage de confiance envers votre site. N’essayez pas d’obtenir abusivement des backlinks de manière trop artificielle, cela pourrait vous être défavorable. 
Les infographies

Une infographie est une façon de diffuser de l’information qualitative et condensée en image. C’est un peu comme un schéma explicatif qui a lui seul, résume les informations essentielles que vous avez voulues transmettre en les synthétisant et en les simplifiant. C’est un moyen très efficace d’obtenir des backlinks; à l’heure où l’image est au centre de tous les réseaux sociaux et de l’internet. Un outil gratuit et pratique pour créer des infographies en ligne est Canva.

Les commentaires sur les blogs

Google encourage les backlinks provenant des blogs. Pour plus d’efficacité les commentaires doivent contenir vos mots clé, être uniques et contenir un lien vers votre page. Pour obtenir des backlinks depuis les commentaires d’un autre blog, n’hésitez pas à utiliser votre nom d’entreprise pour interagir avec les autres lecteurs. Cela créé un climat de confiance et de transparence. Publiez régulièrement des messages (je ne parle pas de faire votre pub !) et devenez un expert dans votre domaine pour augmenter petit à petit votre réputation et capter un trafic de qualité.

L’article invité

Cette technique très utilisé dans le monde du « blogging » consiste en un accord entre un blogueur A qui possède un blog avec une certaine notoriété et un blogueur B qui cherche à gagner de la visibilité. B va rédiger un article pour le blog de A. B va profiter de la visibilité et du trafic de A, et A bénéficiera d’un contenu nouveau pour ses lecteurs. Cet article écrit par B sera libellé en tant qu’ « article invité » sur le blog de A. ATTENTION tous les blogs n’acceptent pas les articles invités ! (Faites une recherche sur Google pour rechercher les blogs qui acceptent les articles invités) C’est au bon vouloir de leur propriétaire. La meilleure stratégie est d’être réellement intéressé par le contenu proposé par un blog, d’être actif au sein de sa communauté, en réagissant aux articles. De fil en aiguille, vous pourrez alors penser à contacter ce fameux blogueur, en lui écrivant quelque chose comme :

« Bonjour blogueur A,

Je suis blogueur B, je suis aussi passionné par ce sujet, j’ai moi même un blog sur lequel j’écris sur ces différentes thématiques. J’ai vraiment apprécié ta façon d’aborder ce sujet dans ton dernier article. J’ai d’ailleurs pensé à écrire un article un peu dans la continuité du tien. J’aimerai te le proposer en tant qu’article invité sur ton blog. J’espère que tu le trouveras pertinent et intéressant.(mettre le lien vers  votre article invité) Ce serait vraiment un honneur pour moi que tu puisses accepter.

Amicalement, Blogueur B, adressedemonblog.com

Les réseaux sociaux
La manière la plus facile d’obtenir des backlinks est via les réseaux sociaux. Vos pages doivent inclure des boutons de partage pour faciliter ce processus. Vous devez également utiliser des balises « Opengraph ». Si vous utilisez WordPress, le plugin Yoast SEO génère cette balise pour vous, si vous avez activé le paramètre en question. Cette balise permet de créer des contenus sociaux riches et complets. Concrètement elles permettent aux réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, Linkedin de générer des miniatures contenant toutes les informations de votre page ou de vos articles (image,titre, meta description). Servez vous des réseaux sociaux pour promouvoir vos pages et générez des backlinks !

La balise Open graph créée à l’origine par Facebook 

En résumé

Privilégiez toujours la qualité de vos backlinks à leur quantité. Ne vous lancez pas dans une campagne intensive de netlinking en 1 mois pour disparaître de la surface du web ensuite. C’est un travail de longue haleine. Viser une popularité instantanée c’est se tirer une balle dans le pied. Google détecte les campagnes factices, les évolutions un peu trop rapides deviennent suspectes.

Les décorations textuelles

Comme le dit un ingénieur de Google ici, les décorations de texte (gras, italique ou souligné) n’ont a pas d’impact sur votre SEO. Mais je recommande fortement leur usage, pour faciliter la lecture et la compréhension de vos articles.

Le temps de chargement

Le temps de chargement de votre site doit être rapide surtout si vous effectuez des ventes dessus. Vous pouvez tester la vitesse de votre site avec l’outil PageSpeed de Google. Utilisez des plugins de cache et des CDN (déjà le cas si vous avez commandé votre site chez Webesign).  Grâce à des outils comme PageSpeed, vous pouvez voir quels éléments de la page ralentissent son affichage. Vous pouvez ainsi régler le problème en vous attaquant à sa cause directement. Si malgré vos efforts pour régler les problèmes de ralentissement, vous ne parvenez pas à obtenir de meilleurs résultats, vous pouvez utiliser des plugins pour essayer d’améliorer la rapidité d’affichage de vos pages.

Les partages sociaux

Le bouton de partage ne joue pas de rôle significatif en terme de SEO mais il aide à augmenter le trafic de votre site et permet de générer des backlinks. (voir « liens externes » au-dessus  pour la définition)

La longueur de l’article 

Google aime mettre en avant le contenu détaillé. Si vous faites une recherche sur le top 10 des résultats Google vous verrez que ces articles contiennent en moyenne 2000 mots. Ce n’est pas une règle absolu qui doit être appliquée à chaque fois que vous écrivez un article. Tout dépend l’objectif de votre article. Si vous cherchez un meilleur référencement  alors un minimum de 2000 mots est un bon objectif, si vous recherchez plus de partages sur les réseaux sociaux visez entre 1200-1500 mots, si vous cherchez la réactivité dans les commentaires il faudra faire encore plus court autour de 500 mots. Plus votre article sera petit plus l’information se devra d’être qualitative et pertinente. Chaque mot aura son importance !

En conclusion

Rédiger des articles aujourd’hui sur internet est devenu quelque chose de très répandu et très accessible. Cette accessibilité a fait naître une compétitivité rude pour la visibilité. Les stratégies de référencement (SEO) se démocratisent et certains en deviennent même expert. Ces techniques ne doivent néanmoins pas devenir l’aspect central d’un travail rédactionnel, la qualité du propos et sa pertinence doivent rester votre préoccupation centrale. Avant de réfléchir à comment promouvoir, mettre en avant du contenu, réfléchissez au contenu lui même. Une fois que vous êtes sûr de la qualité de votre contenu, alors servez vous de ces stratégies SEO pour rédiger un article de qualité et bien référencé.

Les blogueurs qui sont populaires aujourd’hui grâce à leurs articles, ont effectué un travail de longue haleine. Le succès ne vient pas immédiatement toqué à votre porte dès vos débuts. Si je devais donner un conseil ce serait:

Soyez régulier et patient, choisissez toujours la qualité au détriment de la quantité et ne vous focaliser pas sur le succès car ça pourrait vous déprimer plus que vous motiver. Et n’oubliez pas qu’il s’agit d’un marathon, pas d’un 100 m !

Autres articles 

Share This